Parce qu’aucun pays ne peut se développer sans la recherche et l’innovation, le Président du Rwanda, Paul Kagame, exhorte les pays africains notamment à créer environnement favorable à l’investissement dans le secteur. Par AIP

M. Paul Kagame, lors d’un panel présidentiel organisé au NEF (Kigali, le 27 mars 2018)
S’exprimant lors d’un panel présidentiel sur « Poser les bases d’économies fondées sur la connaissance : politiques et pratiques » organisé au Convention Centre de Kigali à l’occasion du Next Einstein Forum (NEF 2018), M. Kagame, par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine, est revenu sur des mesures prises par son pays au point de connaître une transformation spectaculaire en 20 ans.
Selon Paul Kagame, il a fallu deux choses. D’abord investir en tant que pays dans le secteur de l’éducation, à hauteur de 15 à 17% du budget national, et ensuite créer un écosystème à travers les partenariats public-privé (PPP) pour booster la recherche et l’innovation.
« Nous devions nous fixer certains objectifs en collaboration avec des partenaires, avec des fondations et autres; veiller à encourager la science, les mathématiques, l’implication des jeunes dans le secteur en mettant différents outils à leur disposition », a explicité le Président rwandais.
Paul Kagame a évoqué également la prise de mesures incitatives et attrayantes afin que les partenaires étrangers investissent dans le développement du pays. De plus, plusieurs jeunes Rwandais ont suivi des formations notamment à l’étranger, 80 à 85% d’entre eux sont rentrés au pays au terme de leurs études et se retrouvent tant dans le secteur public que privé.
« Ils sont très innovants », a affirmé M. Kagame, affichant toutefois sa modestie car pour lui, son pays n’a pas encore atteint le niveau escompté. « Nous devions veiller à ce que le Rwanda puisse bénéficier des investissements étrangers et faire en sorte que ceux qui investissent puissent aussi en tirer profit », a-t-il insisté.
Organisé au Convention Centre de Kigali, du 26 au 28 mars, le NEF 2018 porte sur le thème « Relier la science à l’humanité ». Il est initié par l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) en partenariat avec la Fondation Robert Bosch. Son objectif principal est la création d’un cadre panafricain pour l’innovation, à savoir un instrument pour réaliser la transformation économique et sociale du continent.

http://www.rwanda-podium.org/index.php/actualites/politique/2894-kigali-nef-2018-kagame-appelle-les-pays-a-creer-un-environnement-favorable-a-l-investissement-dans-la-recherche

Posté le 28/03/2018 par Rwanda-dignité.info