Les Rwandais résidant en Uganda ont fait une pétition au Parlement Uganda à propos d’intempestives arrestations et refoulements illégaux hors de l’Uganda dont ils font l’objet.

Cette pétition a été introduite par Anna Adeke, Représentante de la Jeunesse, la semaine dernière où il était question de prier les parlementaires ugandais de plaider pour eux afin qu’ils ne subissent plus arrestations et tortures illégales.

Suite à cette pétition discutée au Parlement ugandais, Kania Obiga, Secrétaire d’Etat à la Sécurité Intérieure et parlementaire, a promis de travailler sur ce dossier après une enquête qui sera effectuée à ce propos.

Aron Kiiza, avocat conseil de la communauté rwandaise d’Uganda a indiqué que la plupart des Rwandais arrêtés en Uganda sont détenus dans les prisons militaires de Makenke et Mbuya, que d’autres ont été expulsés vers le Rwanda en août 2018.

Cet avocat a indiqué à KFM, une radio privée de Kampala, que dix citoyens sont détenus dans de très mauvaises conditions et subissent des séances régulières de torture administrées par le Service de Renseignement Militaire/le CMI qui leur a refusé une libération provisoire.

Le Gouvernement ugandais est accusé de collaboration rapprochée avec le RNC/Rwanda National Congress, un mouvement qui dit-on a organisé des acts terroristes dans la ville de Kigali et ailleurs au Rwanda dans les années 2009-2011.

Il facilite le recrutement de jeunes rwandais vivant dans les camps de réfugiés ugandais de Nakivale et Oruchinga pour les camps d’entraînement de ce RNC dans les hauts plateaux de Mulenge dans le Sud Kivu en RDC en passant par le territoire tanzanien.

http://fr.igihe.com/droits-humains/les-citoyens-rwandais-residant-en-uganda.html

Posté le23/09/2018 par Rwanda-dignité.info